Des infos fiables sur les bonnes causes
Logo FRB_Un site de .png (2)
1

Plus de confiance

Cette base de données contient des informations fiables sur 6.000 associations et fondations en Belgique, mises à jour quotidiennement. Elles proviennent de différentes sources officielles ainsi que des organisations elles-mêmes.
2

Plus d'actions

Parcourez cette base de données pour trouver plus d’informations sur l’association ou la bonne cause que vous voulez soutenir par des dons financiers ou en proposant vos services comme bénévole.

Iles de La Semois (Fonds des îles de La Semois) Fonds nominatif (Fondation Roi Baudouin)

Assurer l’entretien et la sauvegarde de trois îles de la Semois classées en zone Natura 2000 et propriété de la Fondation Roi Baudouin (Bohan, Vanne-Cunin et Poupehan), garantir et préserver leur valeur paysagère et naturelle et les gérer en tenant compte du cadre plus large de la rivière et ses riverains et du paysage.

Adresse
Rue Brederode 21
1000 - Bruxelles

Numéro de téléphone (général)
02-511 18 40

Culture/patrimoine - Environnement


LONGUE DESCRIPTION
La Fondation Roi Baudouin est propriétaire de trois îles sur la Semois grâce à des généreux donateurs qui ont institué en son sein le Fonds des Iles de la Semois. Ce Fonds a pour mission de veiller à la sauvegarde des îles de Bohan, de…

LONGUE DESCRIPTION

La Fondation Roi Baudouin est propriétaire de trois îles sur la Semois grâce à des généreux donateurs qui ont institué en son sein le Fonds des Iles de la Semois. Ce Fonds a pour mission de veiller à la sauvegarde des îles de Bohan, de la Vanne Cunin et de Montclar Poète. Les deux premières îles se situent dans la commune de Vresse-sur-Semois, la troisième se trouve dans la commune de Bouillon. En 2014, la Fondation a organisé des réunions de terrain sur ces trois îles en compagnie de représentants du DNF, du Contrat de Rivières et des Voies Hydrauliques pour se concerter sur les travaux d'entretien et de réhabilitation des trois sites. Ces réunions ont permis (i) d’établir un mode de gestion qui vise à assurer la conservation et la pérennité de ces trois sites remarquables dans la vallée de la Semois et (ii) de mettre en place des actions qui veillent à préserver la valeur paysagère, naturelle et historique des lieux tout en tenant compte du cadre plus large de la rivière et des intérêts des acteurs concernés. Depuis 2014, des travaux d'entretien et de réhabilitation sont en cours sur ces îles. La Fondation exécute ces travaux en étroite collaboration avec les instances locales et régionales chargées de la gestion de la nature et des rivières. La Fondation souhaite que les riverains et acteurs concernés soient informés au mieux de ces travaux et elle collabore en ce sens notamment avec le Contrat de Rivière Semois-Chiers. A Bohan, la Fondation Roi Baudouin a pour projet de rendre à l'île son aspect historique lié au fauchage et au pâturage qui y étaient pratiqués jadis, tout en tenant compte des contraintes locales. La restauration de ces pratiques en prairies alluviales permet de lutter contre les espèces invasives, dont l'abondante balsamine de l'Himalaya. Des fauchages tardifs favorisent la réapparition d'espèces à plus grande valeur biologique (graminée baldingère, renouée bistorte). Les riverains ont aussi exprimé le souhait que l'île de Bohan soit entretenue sous forme de prairie pâturée par des vaches ou des moutons de races rustiques. Le projet de restauration du pâturage a nécessité un déboisement important de l'île. Les arbres qui formaient notamment un obstacle au passage des déchets transportés par la Semois en temps de grandes crues ont été supprimés en septembre 2016. Différents arbres présentant un intérêt ont été préservés. Des arbres fruitiers seront replantés. Le pâturage devrait être possible dès le printemps 2017. A Poupehan également, la Fondation a pour projet de vouloir rendre à l'île Montclar Poète, située au cœur de l'agglomération, son aspect historique lié au fauchage qui y était pratiqué jadis. La petite taille de l’île y rend le pâturage difficile. La parcelle en aval de l'île est gérée en tant que 'milieu ouvert prioritaire' tandis que la parcelle en amont est une 'forêt prioritaire alluviale'. Les mesures de gestion applicables aux forêts prioritaires alluviales visent à éviter la disparition et le morcellement de l'habitat forestier le long des cours d'eau. Un déboisement de cette partie de l'île n'est donc pas envisagé. Dans l'autre parcelle, un projet de déboisement est à l'étude et est inspirée par la volonté de supprimer les arbres qui forment des obstacles pour les déchets transportés par la rivière los des grandes crues. L'île de la Vanne-Cunin, située entre Membre et Vresse sur Semois est peu accessible au public et enclavée dans un environnement forestier. Il a été décidé de la maintenir dans un état relativement sauvage. Toutefois il est important d'y mener une gestion écologique en supprimant les nombreuses orties et balsamines de l'Himalaya qui empêchent les espèces de plus grande valeur biologique de s'y développer. Un système de nettoyage récurrent y est mis en place pour évacuer annuellement les déchets bloqués sur l'île. Aucun abattage d'arbres importants est nécessaire sur cette île.

PLUS

Effectuer un don en ligne
Les dons à partir de 40 € sont fiscalement déductibles.

PLUS D'INFOS


Cookie policy